Blog de Moudjahed

Oranie profonde

26
juin 2011
Un nouveau visage de Sidi bel Abbés se profile à l’horizon.
Posté dans Sidi bel abbes today ! par moudjahid à 10:10 | 45 réponses »

Avec un centre ville (bis) ,
une grande place publique « el Wiam « 
et ses 4 horloges.

Les autorités locales qui ayant décidé fermement de redonner un nouveau visage à la ville de Sidi Bel-Abbés, ont bel et bien réussi.

Image

Avec les nouvelles zones urbaines qui ont été créées , favorisant l’extension de la cité , des infrastructures davantage imposantes sont venues se greffer au tissu urbain attribuant de la dimension à la ville de Sidi Bel Abbès : un cachet urbanistique .

On trouve à Sidi djilali : un lieu de détente et de villégiature pour vivre des moments d’évasion en famille après une journée ou une semaine de travail.

Image

Cette extension s’est opérée doucement et sans bruit , pour répondre aux besoins d’une démographie galopante, atténuer la crise dite du logement et se conformer à la tradition d’inscriptions de projets avec impact sur l’épanouissement de la vie citadine .

Image

On relève une conception architecturale toute à fait différente de l’ancienne ville coloniale pour s’inspirer et s’inscrire dans le prolongement d’un plan minutieusement élaboré et admirablement apprécié , purement algérien .

Il n’y a qu’à voir la conception de ces grandes artères, de ces grands espaces verts longeant les boulevards .

Les dernières années ont été mises à profit pour la restructuration de la ville et son équipement en espaces de loisirs, de divertissement et de culture .

Image

Les réalisations enregistrées dans le domaine culturel ont changé les choses pour se débarrasser du cliché de cité-dortoir avec l’ensemble des répercussions sur les comportements et les attitudes de la population locale.

Une approche visant le redéploiement du tissu urbain de la cité, l’exploitation de ces sites et la réhabilitation de ces espaces , fut initiée récemment pour constituer le cheval de bataille du nouveau wali , monsieur Fehim Yahia qui , aussitôt installé, a imprimé une heureuse cadence dans l’exécution des travaux dans l’aménagement des canalisations d’évacuation des eaux pluviales qui inondaient à chaque fois la trémie de Sidi djilali -filége errih et la réhabilitation de la voix achevée avec soin et sérieux par l’entreprise chargée de l’exécution .

Chose rare chez nos privés : je confirme que la surveillance dans le suivi et l’achèvement des travaux par ce responsable était pour quelque chose .

L’éclosion de nouvelles institutions de proximité , additionnée de mesures d’embellissement et de nettoyage se renforce quotidiennement, malgré des moyens insuffisants et un manque de civisme manifeste de certains citoyens.

Une enveloppe de 860 millions de dinars était dégagée par la wilaya de Sidi Bel-Abbés, pour l’aménagement et l’amélioration des différentes communes de la wilaya.

Cette enveloppe, dégagée au titre du programme complémentaire de l’année 2011, fut consacrée à l’assainissement et à l’embellissement des quartiers ainsi qu’à l’entretien, notamment, des réseaux d’alimentation en eau potable, indique la Direction de la planification et de l’aménagement du territoire (DPAT).

Sujet du message: Un nouveau VISAGE de sidi bel abbés se profile à l’horizon.
MessagePosté: Jeu Juin 02, 2011 9:30 am
Avec un centre ville (bis) , une grande place publique « el Wiam « et ses 4 horloges.

Les autorités locales qui ayant décidé fermement de redonner un nouveau visage à la ville de Sidi Bel-Abbés, ont bel et bien réussi.

Avec les nouvelles zones urbaines qui ont été créées , favorisant l’extension de la cité , des infrastructures davantage imposantes sont venues se greffer au tissu urbain attribuant de la dimension à la ville de Sidi Bel Abbès : un cachet urbanistique .

On trouve à Sidi djilali : un lieu de détente et de villégiature pour vivre des moments d’évasion en famille après une journée ou une semaine de travail.

Image

Cette extension s’est opérée doucement et sans bruit , pour répondre aux besoins d’une démographie galopante, atténuer la crise dite du logement et se conformer à la tradition d’inscriptions de projets avec impact sur l’épanouissement de la vie citadine .

On relève une conception architecturale toute à fait différente de l’ancienne ville coloniale pour s’inspirer et s’inscrire dans le prolongement d’un plan minutieusement élaboré et admirablement apprécié , purement algérien .

Il n’y a qu’à voir la conception de ces grandes artères, de ces grands espaces verts longeant les boulevards .

Les dernières années ont été mises à profit pour la restructuration de la ville et son équipement en espaces de loisirs, de divertissement et de culture .

Les réalisations enregistrées dans le domaine culturel ont changé les choses pour se débarrasser du cliché de cité-dortoir avec l’ensemble des répercussions sur les comportements et les attitudes de la population locale.

Une approche visant le redéploiement du tissu urbain de la cité, l’exploitation de ces sites et la réhabilitation de ces espaces , fut initiée récemment pour constituer le cheval de bataille du nouveau wali , monsieur Fehim Yahia qui , aussitôt installé, a imprimé une heureuse cadence dans l’exécution des travaux dans l’aménagement des canalisations d’évacuation des eaux pluviales qui inondaient à chaque fois la trémie de Sidi djilali -filége errih et la réhabilitation de la voix achevée avec soin et sérieux par l’entreprise chargée de l’exécution .

Chose rare chez nos privés : je confirme que la surveillance dans le suivi et l’achèvement des travaux par ce responsable était pour quelque chose .

L’éclosion de nouvelles institutions de proximité , additionnée de mesures d’embellissement et de nettoyage se renforce quotidiennement, malgré des moyens insuffisants et un manque de civisme manifeste de certains citoyens.

Une enveloppe de 860 millions de dinars était dégagée par la wilaya de Sidi Bel-Abbés, pour l’aménagement et l’amélioration des différentes communes de la wilaya.

Cette enveloppe, dégagée au titre du programme complémentaire de l’année 2011, fut consacrée à l’assainissement et à l’embellissement des quartiers ainsi qu’à l’entretien, notamment, des réseaux d’alimentation en eau potable, indique la Direction de la planification et de l’aménagement du territoire (DPAT).

Avec une grande part dans cette enveloppe pour les espaces verts .

L’état des quartiers comme ceux filege Errih, Sidi Djilali et le Rocher s’est beaucoup amélioré, selon l’ avis même des citoyens.

Un Sidi bel abbés post indépendance , purement algérien s’installe doucement dans la ville de la Mekerra , concurrençant même le petit paris nostalgique, en lui faisant parfois ombrage , surtout l’été : car déserté par même les riverains de la place Carnot qui n’en finit pas de se relooker pour la nième fois . .

Le passage obligé à la nouvelle daira et d’une annexe pour les besoins administratifs des citoyens de la commune de la ville en fait l’attrait et la fréquentation quotidienne de tous .

Image

- Doté d’une grande place publique avec jardins fleuris et esplanade en dur et en plein air et crémerie ? la place Wiam commence à attirer beaucoup de monde , surtout pendant les canicules , elle très fréquentée par la population de presque toute la wilaya.

Image

L’air et l’espace vert y conviennent , des fois animée par des groupes folkloriques , de chanteurs ou musiciens .

Image

Avec une grande part dans cette enveloppe pour les espaces verts .

L’état des quartiers comme ceux filege Errih, Sidi Djilali et le Rocher s’est beaucoup amélioré, selon l’ avis même des citoyens.

Un Sidi bel abbés post indépendance , purement algérien s’installe doucement dans la ville de la Mekerra , concurrençant même le petit paris nostalgique, en lui faisant parfois ombrage , surtout l’été : car déserté par même les riverains de la place Carnot qui n’en finit pas de se relooker pour la nième fois . .

Le passage obligé à la nouvelle daira et d’une annexe pour les besoins administratifs des citoyens de la commune de la ville en fait l’attrait et la fréquentation quotidienne de tous .

- Doté d’une grande place publique avec jardins fleuris et esplanade en dur et en plein air et crémerie ? la place Wiam commence à attirer beaucoup de monde , surtout pendant les canicules , elle très fréquentée par la population de presque toute la wilaya.

Image

L’air et l’espace vert y conviennent , des fois animée par des groupes folkloriques , de chanteurs ou musiciens .

La nouvelle maison de culture « kateb yacine et juste à coté .

Image

- La dernière cerise sur le gâteau ? fut l’installation récente d’un rond point face à la Daira avec ses 4 horloges (bis ) .

Je dirais pour ma part en conclusion :

Vivement la réalisation avant 2014 du tramway de Sidi bel abbés , sous la houlette de monsieur le wali actuel , pour la fluidité de la circulation étouffante et polluante et pour permettre aux bel abbésiens des cités lointaines comme « faubourg thiers » ou « bab dhaya » de profiter et de converger vers ces lieux et avoir leur bol d’oxygene les nuits chaudes d’été bel abbésien .


Fil RSS 2.0. Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

45 réponses:

  1. Unwated Gift Cards écrit:

    I loved as much as you’ll receive carried out right here. The sketch is attractive, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get got an nervousness over that you wish be delivering the following. unwell unquestionably come further formerly again since exactly the same nearly very often inside case you shield this increase.

  2. Des GRAFFITIS à la new yorkaise sous la trémie de Sidi Djilali

    Je tiens à rendre hommage et pérenniser par cet écrit l’initiative de certains jeunes artistes de la maison de culture de Sidi bel abbés .
    Leurs œuvres artistiques sont là sur les murs des deux cotés de la route qui passe sous la trémie de Sidi djilali prés du village errih .

    Ce sont des graffitis à la new-yorkaise , exécutés d’un façon admirable et manuellement avec des pinceaux , de la vraie peinture et en multicolore par ces jeunes artistes .

    Cela fait plus d’un an déjà ?
    c’était au moi de ramadan dernier , aprés le ftour et sous le froid nocturne : que ces jeunes agrippés sur des échafaudages métalliques dessinaient sans relâche et avec amour , pour les beaux yeux des passants véhiculés ou non qui circulaient sous le pont .
    je me rappelle que j’ai fait un brin de causette avec l’un d’eux et même apposé une humble touche par considération à leur façon de crier leur amour pour l’art et la culture en général .
    A chaque fois que je passe par dessous cette trémie : une pensée aimable va vers eux .
    Bravo et salut les artistes anonymes qui nous ont fait découvrir à tous :
    1-l’histoire de cet art qui s’approprie les murs des villes,
    2-de nous faire saisir l’esprit et la culture liés à cette expression artistique, qui trouve ses racines dans l’art pariétal ancien et dans une certaine rébellion.
    et de nous montrer ces dessins qui ne sont soumis à aucune idéologie dans cette reconnaissance, cet esprit de spontanéité et de rébellion qui fait la richesse de cet art urbain avec votre fougue de jeunesse cultivée et éclairée .
    En concluant : merci d’égayer cette trémie bruyante et poussiéreuse pour nous dans cette ambiance de médiocratie culturelle .
    bonjour ;
    ce matin je suis passé par sous le pont de sidi djilali et je ne pouvais pas me retenir de fixer à vie ces travaux de jeunes artistes de la maison de culture et des arts de kateb yacine .

    MERCI LES JEUNES d’avoir apporter de la gaieté dans un environnement ombragé par la bêtise érigée en constante .
    Ce threed est ouvert à ceux qui aiment dépoussiérer la ville de la bêtise avec art et manière .
    Bonjour mes ami(e)s du forum de Sidi bel abbés ,
    voici le pont ou trémie ou sont dessinés les graffitis de nos jeunes artistes de la maison de culture , avoisinante , de kateb yacine .
    Il se trouve prés du village errih et sidi jillali .

    vers Sidi djilali , venant du point du jour ( village errih ), la route nationale d’oran et le train passent par dessus le pont.
    A L’ENTREE DU PONT vers sidi djilalli

    DU COTE DE SIDI DJILALI VERS point du jour
    bonsoir messieurs dames ,
    je ne pouvais pas passer sans publier cette œuvre
    dont un de nos cousins est trés attaché !

Laisser un commentaire

Des risions...risibles...li... |
Journaliste en herbe ... |
IMMOBILIER-MONTEREAU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fedasil WSP
| Buzz Annonce
| asmita