Blog de Moudjahed

Oranie profonde

28
juin 2011
LES TEXTES FONDATEURS de la question ethno-arabe
Posté dans SIDI BEL ABBES . par Moudjahed à 10:18 | 40 réponses »

les textes politiques et idéologiques

et la question ethno-arabe

(Ébauche)

LES TEXTES FONDATEURS

   Dans les textes idéologico-politiques de référence produits en Algérie depuis 1962 (programme de Tripoli, charte d’Alger,les deux chartes nationales 1976 et 1986), la définition de l’identité développée par ces texte se réfère à l’appartenance de l’Algérie à la culture arabo-islamique. Comment le discours officiel définit-il l’identité de l’Algérie par rapport à l’aire arabo-islamique?L’étude de cette question à travers celle de D.Abrous et S.Chaker (1) permet de distinguer quatre textes : d’un côté  Les programmes de Tripoli (1962) et la charte d’Alger(1964)de l’autre, les chartes de 1976 et de 1986.

  I-Le programme de Tripoli(1962) et la charte d’Alger (1964)

Ces  deux documents affirment que l’arabo-islamisme est le fondement de l’identité algérienne sans rentrer dans les explications sur le pourquoi de cette réalité.En effet,le programme de Tripoli (1962) et la Charte d’Alger tiennent le caractère arabo-islamique de l’Algérie pour un fait admis et allant de soi; ils ne s’embarrassent donc pas d’explications.«La prospérité économique de l’Algérie, la rigueur exceptionnelle de son peuple, ses traditions de lutte, son appartenance à une culture et à une civilisation communes au Maghreb et au monde arabe, constituent ses «valeurs nationales élaborées dans le cadre de la civilisation arabo-musulmane ». La référence à l’arabité figure  dans la définition donnée de la culture. « La culture algérienne sera nationale, révolutionnaire et scientifique», dans laquelle le caractère national renvoie immédiatement à l’arabité par le biais de la langue. L’arabo-islamisme réfère d’abord et avant tout à un critère linguistique et s’explique par le lien que certains textes qualifient d’organique entre le Coran et la langue arabe.La position vis-à-vis de l’Islam rejoint celle des Oulémas dans la nécessité de lutter contre l’Islam maraboutique que le texte associe au féodalisme …

  De fait, il résulte que pour le programme de Tripoli, la référence à l’Islam  passe en seconde position par rapport à l’arabité; le monde arabo-islamique est une aire de rattachement linguistique et plus vaguement culturel.Un aspect qui sera repris et affirmé d’une façon plus catégorique par la charte d’Alger(1964).La Charte d’Alger est le premier document à définir explicitement l’Algérie comme «un pays arabo-musulman » et à parler de «l’essence arabo-musulmane de la nation algérienne qui a constitué un rempart solide contre sa destruction par le colonialisme».

Cette affirmation, aussi tranchée soit-elle, est également suivie de réserves : aussitôt l’Algérie définie comme un pays arabo-islamique, le texte précise:«Cependant, cette définition exclut toute référence â des critères ethniques et s’oppose à toute sous-estimation de l’apport antérieur à la pénétration arabe». Le texte ne donne aucune précision ni sur ces critères ethniques, ni sur «l’apport antérieur» à la pénétration arabe. Quant à la question de de l’Islam, elle est sensiblement la même que celle du programme de Tripoli:« Les masses algériennes ont lutté vigoureusement pour débarrasser l’Islam de toutes les excroissances et superstitions qui l’ont étouffé ou altéré» .Dans ces deux premiers textes, le monde arabo-musulman constitue pour l’Algérie une aire de rattachement surtout linguistique et secondairement culturel(islamique).

La référence à l’arabo-islamisme, héritée du mouvement national, semble aller de soi; elle ne nécessite donc pas de longs développements. Il faut souligner d’ailleurs que dans les années qui ont suivi immédiatement l’indépendance, le problème de l’identité du pays — bien que présent — n’était pas directement à l’ordre du jour. En conclusion, il ressort que les deux chartes ne définissent pas le peuple algérien comme étant arabe mais ils le définissent comme étant arabo-musulman, notion dans laquelle la référence à l’Arabité découle de la langue arabe et non pas de l’ethnie.Qu’en est-il dans les autres textes?

II-La Charte nationale et les autres textes depuis 1976

  La question de l’identité nationale  est mentionnée dans les débats relatifs à la Charte nationale de 1976.

C’est à ces débats que répondent au cours de cette anné, les textes définitifs de la Charte nationale et de la Constitution.

La Constitution, expression juridique de la Charte, reconduit dans ses trois premiers articles les trois constantes que sont : l’Unité de la Nation, l’attachement au socialisme et  la référence à l’arabo-islamisme.

La Charte de 1976 mentionne, en ce qui a trait à ce dernier élément, ce qui suit«Le peuple algérien se rattache à la patrie arabe dont il est un élément indissociable».

Au sujet de l’islam, on lit ce qui suit :

« Partie intégrante de notre personnalité historique, l’Islam se révéla comme un des remparts les plus puissants contre toute entreprise de dépersonnalisation»

(Charte 1976).

Cette appartenance est resituée dans l’histoire ancienne et récente du pays: l’analyse remonte  au VIIe siècle et, pour la période actuelle, à la Guerre de Libération.Si, durant sa guerre d’indépendance, l’Algérie a tout naturellement bénéficié de la solidarité agissante des peuples arabes frères, c’est pour finalement contribuer, à son tour, grâce à l’issue victorieuse de son combat, au renforcement du potentiel stratégique des pays arabes et aux progrès de leur lutte anti-impérialiste»

(Charte 1976,).

En devenant plus précis, ce rattachement est investi d’un contenu nouveau : de linguistique (langue arabe) et vaguement culturel qu’il était dans les premiers textes, il acquiert après 1976 une dimension stratégique et géopolitique explicite.

Ce mouvement de systématisation amorcé par la Charte de 1976 est repris dans la charte de 1986 qui reconduit le même fond doctrinal en affermissant la référence à l’arabo-islamisme.Ainsi, l’attachement linguistique et culturel, le lien avec l’aire arabo-islamique (mais surtout arabe), se renforce.

  Ce sont les deux Chartes de 1976 et 1986 qui servent de support au discours idéologique du pouvoir.

L’arabo-islamisme est présenté dans les deux chartes comme «une des composantes fondamentales de la personnalité nationale et le reflet de l’unité de la Nation»

(Charte 1986,).

La Charte de 1986 retrace l’histoire de l’Algérie depuis l’Antiquité jusqu’à la période actuelle. Elle explique que l’avènement de l’islam en Algérie est la conséquence d’une pénétration pacifique :

’’Les habitants de Jaziret-El-Maghreb ont adhéré (à l’Islam) dans un élan sans précédent comme le prouve la disparition totale et rapide de toutes les autres croyances».

Plus loin le texte ajoute:

«La religion islamique s’est répandue hier, tout comme s’est répandue la langue arabe à la faveur de l’adhésion populaire (…) à la fois dans les régions où étaient utilisés des parlers locaux…»Les textes mentionnent que c’est à partir du VIIe siècle et par le biais de la pénétration arabe que vont intervenir en Algérie «des mutations historiques fondamentales»

(Charte 1976),

Ils se produit alors un processus double :

l’Algérie se réalise en tant que Nation en se fondant dans la civilisation arabo-islamique:Cet accomplissement est indissociable de sa fusion avec la civilisation arabo- islamique, un aspect mis en évidence dans  les textes.Ainsi, Il est question dans la Charte de 1986 de fusion et de symbiose :

«La pénétration de l’Islam  a introduit des transformations radicales dans la région et a opéré la fusion de ses structures sociales, économiques et culturelles dans le creuset de la civilisation arabo-islamique ».

 Ce sont ces textes qui justifient de la manière la plus explicite la référence primordiale et exclusive à l’arabo-islamisme dans la définition de l’identité de l’Algérie. Cela dit, la définition de l’identité de l’Algérie la plus explicite  est celle qui figure dans les Résolutions du Comité Central du FLN sur la politique culturelle adoptées en 1981 ; celles-ci  affirment que

«La culture nationale constitue la synthèse de l’expérience collective de la société algérienne tout au long de sa longue histoire et elle représente le creuset de notre personnalité nationale dans lequel se sont développés les fondements de notre identité collective, de notre religion musulmane, de notre langue arabe, de notre appartenance à la civilisation arabo-islamique et de notre patrimoine culturel populaire.»

Mais comment s’est faite cette islamisation et son corrollaire l’arabisation.Y’eût-il, selon les rédacteurs, une conquête.L’avènement  de l’Islam est présenté comme une pénétration pacifique et comme un cadre dans lequel la nation algérienne a pu réaliser son accomplissement.La charte mentionne que l’« avènement de l’Islam» a réalisé depuis le VIIe siècle l’homogénéisation du pays en assimilant pacifiquement tout le substrat qui lui était antérieur.

Le terme conquête n’est jamais utilisé.

En conclusion :

Les quatre chartes définissent l’identité arabo-islamique d’abord comme une référence linguistique(langue arabe), ensuite,cuturel(islam).

Implicitement,les Algériens ne sont pas définis comme Arabes.

Ainsi, le programme de Tripoli(1962) mentionne ce qui suit :

’’Cependant,cette définition(l’arabo-islamisme)exclut toute référence à des critères ethniques’’(en d’autres mots arabes).

Il n’est pas question de conquête non plus, ni de peuplement de l’Algérie par les Arabes.

Cela dit, l’arabo-islamisme étant une dualité linguistique et culturel,les rédacteurs ont évité de faire référence à l’ethnie dans les premiers textes

(programme de Tripoli,Charte d’Alger et charte de 1976).

Cette position connaitra, cependant, une évolution :de l’arabo-islamisme fondé sur la langue et la culture qui sera élargie à l’aspect stratégique(solidarité anti-impérialiste),on passera à une affirmation de type ethnique.

Ainsi,la charte de 1986 mentionne que

«Le peuple algérien est un peuple arabe et musulman’’.

l’origine de cette notion

  »peuple arabe »

n’est pas expliquée par les rédacteurs et elle est contredite par les analyses précédentes voulant que l’arabité de l’Algérie découle essentiellement de l’imposition de la langue arabe  comme langue nationale.

L’affirmation n’y est pas expliquée par une analyse historique et de fait, elle relève plus du slogan que de la réalité historique.Comme on l’a vu précédemment, les chartes ne parlent pas de conquête de l’Algérie par les Arabes, ni d’ailleurs de peuplement de l’Algérie par Les Arabes.

Grosso-modo, les documents idéologiques et politiques n’affirment pas que les Algériens sont des Arabes.

Qu’en est-il avec les personnalités politiques qui ont dirigé l’Algérie depuis 1962?

 

Aristote(y.s)

 

(1)-De l’antiquité au Musée : berbérité ou… la dimension in-nomable Dahbia Abrous, Salem Chaker  lienRevue de l’Occident musulman et de la Méditerranée lien Année 1988lien Volume   48 lienNuméro   48-49lien pp. 173-197 (google.com)


Fil RSS 2.0. Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

40 réponses:

  1. bilete avion écrit:

    This it is a great piece of information. But first of all I must salute all the visitors. Hello. And now I must say that I will post http://moudjahed.unblog.fr/2011/06/28/les-textes-fondateurs-de-la-question-ethno-arabe on my Digg profile. And this because at last I found what I was looking for. What you share here is really nice post. In the minute I saw this tittle, Bel abbes Story » LES TEXTES FONDATEURS de la question ethno-arabe, on my google search I was very happy. Maybe I found something with the same ideea here http://www.xfly.ro, I’m not sure but I thing it was the same. Thank you

  2. Live Penny Auction écrit:

    Fantastic goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you’re just extremely wonderful. I really like what you’ve acquired here, really like what you are stating and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still care for to keep it wise. I cant wait to read much more from you. This is actually a great site.

Laisser un commentaire

Des risions...risibles...li... |
Journaliste en herbe ... |
IMMOBILIER-MONTEREAU |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Fedasil WSP
| Buzz Annonce
| derrierelavitre